Charles Henri Gariod (1836-1892)

Charles Henri Gariod est né à Strasbourg (Bas-Rhin) le 29 septembre 1836. Il débute dans la magistrature en 1862 comme juge sup-pléant à Gap. Huit ans plus tard il est nommé procureur de la République à Bourgoin, puis à Saint-Quentin et enfin à Saint-Etienne où il reste douze ans. En 1874, il est nommé secrétaire de la session extraordinaire de la Société botanique de France qui se tient à Gap où il publie une note sur l'orthographe de Villars et une seconde note sur Emile Burle. Officier d'Académie en 1883, chevalier de la Légion d'honneur en 1886, il meurt au Cannet près de Cannes (Alpes-Maritimes) le 9 janvier 1892, il venait d'être nommé Conseiller à la cour de Besançon. Son herbier témoigne encore de ces longues années passées en Dauphiné

 

Collections présentes au Muséum de Grenoble : 

Herbier de trachéophytes

Pièces de paléobotanique houillère

 

Publications :

En 1867, H. Gariod, associé de Auguste Burle (1835-1889), Emile Burle (1834-1875) et J.-H. Borel, publie une note sur l'herbier du musée de Gap où il propose, après un bilan des herbiers existant, de constituer un nouvel herbier de référence pour le département des Hautes-Alpes. Gariod fait aussi réimprimer en 1887 le « Précis d'un voyage à la Bérarde en Oisans dans les grandes montagnes de la province du Dauphiné » de Dominique Villars.

 

Vers le portail documentaire

 

Pour en savoir plus :