ROCHES ET MINERAUX

MHNGr.MI.2275 Allemontite (stibarsen) provenant des mines des Chalanches (Oisans). Collection du Cabinet d’histoire naturelle.

MHNGr.MI.138 Argent natif en pelote provenant des mines des Chalanches (Oisans). Collection du Cabinet d’histoire naturelle.

  

 

Roches et minéraux du Muséum

   

 

Les collections de roches et de minéraux du Muséum de Grenoble sont initiées dès le XVIIIe siècle.

En 1773, après avoir fondé une bibliothèque publique à l'aide d'une souscription, l'idée d'un cabinet d'histoire naturelle est  émise afin de rassembler notamment des minéraux.

 

L’abbé Ducros devient en 1775 le premier garde du ‟Cabinet” ; les collections grandissent rapidement et attirent l'attention des savants (J.L. de Bournon). E. Ducros constitue un réseau d’échanges et de ventes important avec des collectionneurs.

 

D'illustres savants participent avec lui à des excursions : D. Villars, J.G. Schreiber, B. Faujas de Saint-Fons, J .E. Guettard, etc. Le catalogue recense alors de nombreux échantillons de la mine des Chalanches à Allemont (Isère) ou d'autres travaux conduits par Schreiber.

               

En 1802, l'ingénieur des mines L.E. Héricart de Thury est chargé d'inventorier et classer les objets du Cabinet. Avec l'aide de E. Ducros et de J.G. Schreiber, un catalogue de 364 pages manuscrites est réalisé pour la partie minéralogique, en suivant la classification d'Haüy.

En 1851, le célèbre minéralogiste E.Gueymard cède sa collection à la Ville, contre une pension viagère, c'est-à-dire 5337 échantillons (roches, minéraux, fossiles) et son catalogue rédigé en 1847. La collection de minéralogie du Muséum est ensuite enrichie de façon épisodique.

 

A la tête du muséum de Grenoble de 1885 à 1919, L. Rérolle se fournira dans les comptoirs minéralogiques français et suisses. Quelques échanges et de nombreux dons seront enregistrés : les collections minéralogiques de M. Chaper (1889 à 1892) et de L. Jourdan et sa compagne (1893) sont acquises durant cette période.

 

Jusqu'en 1979, les collections de minéralogie resteront en sommeil...

MHNGr.MI.1034 Dolomite avec quartz hyalin. Mine de Traversella (Italie).collection Emile Gueymard

MHNGr.MI.6350 Natrolite. Puy-de-Marmant (Puy-de-Dôme). Collection Léopold Jourdan

 

 

 

 

 

 

 

Dix ans plus tard, dans un muséum entièrement rénové, une acquisition exceptionnelle permet d'ouvrir une salle d'exposition longue durée consacrée à la minéralogie régionale. Il s'agit de la collection du cristallier R. Chincholle.

MHNGr.MI.7751. Monocristal d’axinite présentant des arêtes longues de 2cm provenant de la Balme d’Auris dans l’Oisans. Collection Roland Chincholle

Aujourd'hui ces collections ne cessent de s'agrandir et le Muséum de Grenoble continue de donner à voir ce qui fait sa richesse :

les grands classiques alpins.

 

MHNGr.MI.8591 Fluorite rose de l’Aiguille verte (Massif du Mt-Blanc) acquise en 2009.