Charles-Marie Schmitt (1828-1892)

Charles-Marie Schmitt fut pharmacien-inspecteur de l'armée. Il naît à Eguisheim (Haut-Rhin) le 11 novembre 1828, et meurt à Sousville (Isère) le 6 novembre 1892. Schmitt sort de l'Ecole impériale de Strasbourg le 14 août 1854 avec le titre de maître en pharmacie. Il commence ensuite sa carrière militaire comme pharmacien aide-major stagiaire à l'Ecole impériale de médecine et de pharmacie militaires division de Constantine, le 11 septembre 1854. Il est ensuite successivement en poste à Marseille, Rome, Cambrai et Colmar. Il participe à la campagne de l'armée du Rhin au service des ambulances du 26 juillet 1870 au 7 mars 1871. Il revient ensuite à l'Hôpital militaire des Colinettes de Lyon jusqu'en 1876, époque où il opte pour la nationalité française, le 21 mai 1872 très exactement en la mairie du 2ème arrondissement. De 1876 à 1878 il devient pharmacien principal à l'Hôpital militaire de Marseille. En 1878 il part une seconde fois en Algérie à l'Hôpital militaire du Dey à Alger où il reste jusqu'en 1881. Il revient ensuite à Marseille et devient membre du Comité consultatif de santé et fini sa carrière comme inspecteur général. Schmitt est aussi Chevalier de la légion d'honneur le 19 octobre 1870 et Officier de la Légion d'honneur le 7 juillet 1884.

 

Collections présentes au Muséum de Grenoble : 

Herbier de plantes d'algérie (3000 parts environ), avec des récoltes personnelles et de nombreuses parts de  « Fragmenta Florae Algeriensis Exsiccata » éditée par Sébastien Choulette (1803- 1877)

 

Publications :

 

Pour en savoir plus :