Claude-Joseph-Albin Gras (1808-1856)

Albin Gras est né à Grenoble en 1808. Il y décède le 15 mai 1856. Ancien élève de l'école des mineurs de Saint-Etienne, il y remporte, en 1826 et 1827, le premier prix qu'on accorde aux élèves de cette école, et obtient du gouvernement la place de conducteur des mines pour la surveillance des carrières du département du Loir-et-Cher qu'il occupe jusqu'en avril 1829.

Cette place ne lui convenant finalement pas, il démissionne et revient à Grenoble pour commencer des études médicales. Il officie la même année comme interne à l'hôpital de cette ville. Le 16 août 1831, il est reçu licencié ès sciences physiques et, le 4 novembre suivant, docteur ès Sciences.

Albin Gras quitte bientôt l'hôpital de Grenoble pour continuer ses études à Paris. Reçu docteur en médecine de la faculté de Paris le 23 novembre 1837, il revient à Grenoble exercer sa profession et y est nommé, en février 1838, professeur provisoire de pathologie interne à l'école préparatoire de médecine et de pharmacie.

Le 3 octobre 1841, parait l'ordonnance qui constitue définitivement l'école et, le même jour, Albin Gras, est nommé professeur-adjoint et chargé du cours de pathologie interne qu'il exerce jusqu'à sa mort.

Albin Gras est l'un des membres fondateurs de la Société de statistique du département de l'Isère puis son secrétaire perpétuel en 1852. Il est membre du bureau d'administration de la Société d'agriculture de Grenoble, de la Société géologique de France, de la Société Linnéenne de Lyon et de la Société médicale d'émulation de Lyon.

Albin Gras laisse à la ville de Grenoble, une riche collection de fossiles dont certains spécimens de référence (types) figurent  dans la "Paléontologie Française" d'Alcide d'Orbigny. Les deux savants étaient par ailleurs, en correspondance.

 

Collections présentes au Muséum de Grenoble : 

- collections de fossiles

 

Publications :

- Vers le fonds documentaire