Victor Constant Reboud (1821-1889)

Victor Constant Reboud, né le 21 août 1821 à Izeaux (Isère), médecin-major de première classe, doit son goût pour la bota-nique aux leçons de l'abbé Guillaud, professeur au Petit séminaire du Rondeau. Ce dernier eu le soin de former l'abbé Joseph-Pamphile Faure et d'instaurer l'enseignement de l'histoire naturelle parmi les études classiques du séminaire. C'est en 1853, que Reboud est attaché à l'armée d'Afrique. Il passe trente ans en Algérie où il herborise constamment notamment du côté de Bône où il est en poste de 1862 à 1869. C’est aussi Victor Constant Reboud qui fit parvenir, de la part de Réné Vital au Muséum de Paris les restes mortuaires de résistants algériens de la collection Edmond Vital. (Revue Africaine, Volume 30, année 1886, p.76.
Il rentre ensuite en France à Saint-Marcellin (Isère) où il décède le 25 mai 1889 (Anonyme, 1889). Il participe activement à la Société dauphinoise et est membre de la Société botanique de France, officier de la Légion d'Honneur et de l'Instruction publique et correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

 

Collections présentes au Muséum de Grenoble : 

Herbier Algérie "1855" et Algérie "1889"

Herbier Algérie (fac)

 

Publications : Il publia de nombreux articles sur des excursions faites en Algérie, dont deux catalogues : - 1875 : Catalogue, dressé par M. Victor Reboud, des plantes recueillies dans la région orientale et méridionale du Sahara de la province de Constantine, en 1872 et 1873, par MM. Issartel, Milon, Séjourné, Reboud, etc in Bulletin de la Société bota-nique de France, t.22, pp.70-77.
- 1878 : Catalogue des plantes phanérogames croissant spontanément dans le cercle de Souk-Ahras, broch. in 8.

 

Pour en savoir plus :