Jean-Baptiste Verlot (1816-1891)

J.B. Verlot est né à Longvic (Côte d'Or) le 5 octobre 1816, et est décédé à Grenoble (Isère) le 28 janvier 1891.


Son premier maître fût son père qui était jardinier. Il commence ensuite comme aide-jardinier au Jardin botanique de Dijon pendant deux ans avant de rejoindre Paris en 1835. Employé chez un horticulteur parisien dans un premier temps, il entre comme aide-jardinier au Jardin des plantes sous le regard de Charles François Brisseau de Mirbel (1776-1854). Attiré par sa région natale, il revient comme sous-chef au jardin botanique de la Ville de Dijon en 1837.

En 1845, il est nommé jardinier en chef et directeur du jardin botanique de la Ville de Grenoble à la suite d'un concours présidé par Arthur Copin de Miribel, alors Maire et lui-même botaniste distingué.

Il occupe ces fonctions pendant 41 ans. En 1860, il est le guide de la Session extraordinaire de la Société botanique de France qui se tient à Grenoble et est nommé Officier d'académie en 1877 puis chevalier du Mérite agricole en 1887.

Son frère, Pierre Lazare Bernard Verlot (1836-1897), est lui aussi un botaniste émérite qui assume les fonctions de chef de culture du Jardin des plantes de Paris.

 

Collections présentes au Muséum de Grenoble : 

Herbier de trachéophytes

Publications : notamment

Catalogue raisonné des plantes vasculaires du Dauphiné. Verlot, Jean-Baptiste .Grenoble , Prudhomme , 1872 .

 

 

Pour en savoir plus :