Dominique Villars (1745-1814)

Médecin et botaniste, Dominique Villars naît au Noyer-en-Champsaur (Hautes-Alpes) le 14 novembre 1745 et meurt doyen de la Faculté de médecine de Strasbourg (Bas-Rhin) le 27 juin 1814. Il commence l'apprentissage des plantes alors qu'il est berger du troupeau familial et devient par la suite aide-colporteur. En 1765 il rencontre l'abbé Dominique Chaix (1730-1799) avec qui, il parcourut les montagnes des Alpes à maintes reprises. Une solide amitié naquit entre ces deux hommes. En 1771, il quitte les Hautes-Alpes pour se rendre à Grenoble pour étudier la chirurgie grâce au soutien de l'inten-dant de la province. Il parcourt les montagnes du Dauphiné avec Jean-Etienne Guettard (1715-1786), Barthélémy Faujas de Saint-Fonds (1741-1819), Adolphe Murray (1750-1803). Reçu docteur en médecine en 1778 à Valence, il revient en 1782 à Grenoble comme médecin titulaire de l'hôpital militaire et ce jusqu'en 1802. Il sera aussi professeur à l'Ecole centrale de Grenoble de 1795 à 1803. Il fut aussi le créateur du jardin botanique de Grenoble en 1782 et ami de Pierre Liottard. A partir de 1805, il est nommé professeur à la faculté des sciences de Strasbourg où il finira sa carrière et sera aussi membre de l'Institut.

 

Collections présentes au Muséum de Grenoble : 

Herbier de trachéophytes

Herbier de bryophytes

Herbier "Histoire botanique des plantes de la Grande Chartreuse"

 

Publications :

D. Villars est l'auteur de nombreuses publications aussi bien en médecine qu'en botanique. Ses deux ou-vrages de référence concernent la botanique du Dauphiné :
- 1779 : Prospectus de l'Histoire des Plantes de Dauphiné. Grenoble, Imprimerie royale.
- 1786 à 1789 : Histoire des Plantes de Dauphiné. Grenoble, Chez l'auteur et les Libraires. Lyon, Frères Perisse & Piestre de la Molière. Paris, Prévost.

 

Pour en savoir plus :